[Gouda, le 1 er août 1696]

A Pierre Bayle, Rotterdam

L’imprimeur à Utrecht m’a répondu hier que le très distingué Grævius [1] voulait aussi vivement que lui que vous répondiez au plus tôt aux Parisiens qu’on ne saurait trouver de plus grand ni de plus agréable bienfait ni rien désirer autant qu’ils ne s’occupent de nous faire apporter à la première occasion en sécurité, une fois la paix établie [2], et avec une vraie cordialité [les annotations] du docte Bergier ; ils se conformeront ainsi en toutes choses à leur volonté et à leur demande. D’ailleurs, pour qu’aucun blâme ne me soit attribué je n’ai pas voulu différer d’un jour d’envoyer cette lettre, d’autant plus que j’ai trouvé l’occasion de vous assurer de nouveau avec la plus grande force que je suis tout à vous. Je dirai que les titres des ouvrages cités par Placcius [3], si mes yeux ne me trahissent pas, n’incluent aucun auteur, sauf Thomasius [4] et Peresius [5], qui ait écrit sur les femmes érudites. J’ai appris dans les Acta de Leipzig datés de 1695, p.473 que Léonidas Cossandus a écrit un Compendium des hommes éminents par leur doctrine qui ont arrosé leurs propres petits jardins à une source étrangère [6]. Si l’ouvrage vous semble d’une lecture aride, dîtes-le. Il paraît que cet auteur y traite de choses utiles à notre projet. Je vous supplie de m’expliquer, d’après les divers ouvrages dont vous disposez, ce qu’est le mois d’ Agrianus [7]. L’éminent Franck de Franckenau [est] médecin personnel du puissant roi du Danemark [8].

Toujours votre tout dévoué. Au revoir.

Donnée à Gouda le jour des Calendes d’août 1696.

Je vous ai envoyé le Cellarius [9] il y a trois ou quatre jours ; votre domestique s’en occupera à votre commodité.

Notes :

[1] La traduction latine par Henninius de l’ouvrage de Nicolas Bergier devait paraître dans l’ouvrage monumental dirigé par Grævius, Thesaurus antiquitatum Romanarum, in quo continentur, lectissimi quique scriptores, qui superiori aut nostro seculo Romanæ reipublicæ rationem, disciplinam, leges, instituta, sacra, artesque togatas ac sagatas explicarunt et illustrarunt , congestus a Joanne Georgio Grævio ; accesserunt variæ et accuratæ tabulæ æneæ (Trajectori ad Rhenum 1694-1699, folio, 12 vol.), publié chez François Halma.

[2] Pace oblata : nous supposons qu’il s’agit d’une allusion aux négociations de la paix de Ryswick.

[3] Il s’agit sans doute de l’ouvrage de Vincent Placcius déjà cité par Almeloveen dans sa correspondance avec Bayle, portant sur les ouvrages anonymes et pseudonymes, De scriptis et scriptoribus anonymis atque pseudonymis syntagma Vincentii Placcii, J.U.L. Hamburgensis : in quo ad sesquimille [...] scripta [...] genuinis suis [...] auctoribus restituuntur (Hamburgi 1674, 4°) : voir Lettres 924, n.23, et 937, n.4. Leibniz évoque cet ouvrage dans sa lettre du 14/24 septembre 1696 adressée à Nicaise (éd. Gerhardt, ii.561).

[4] Thomasius n’ayant pas publié d’ouvrage sur les femmes érudites, il s’agit apparemment d’un lapsus pour Giacomo Filippo Tomasini, biographe et éditeur des écrits de Cassandra Fedele : voir Lettre 1157, n.14.

[5] Il s’agit sans doute du livre en espagnol de Juan Perez de Moya, Varia historia de sanctos e illustres mugeres in todo genero de virtudes (Madrid 1583, 8°).

[6] Acta eruditorum, octobre 1695, p.472-475 : article sur Leonardo Cozzando, Libraria Bresciana prima e seconda parte, novamente aperta dal M.R.P. Maestro Leonardo Cozzando Servita Bresciano. Id est : Bibliothecæ Brixianæ recens patefactæ a Leonardo Cozzando Pars I et II (Brixiæ, apud Joh. Mariam Rizzardi 1694, 8°). Il est, en effet, question, p.473, d’un De præstantibus doctrina viris, qui alienis fontibus hortulos suos irrigarunt, Syntagma, avec un renvoi à la p.119 de la Libraria Bresciana.

[7] Sur cette question du mois d’ Agrianus, voir Lettres 1129, n.17, 1141, n.8-12, et 1145, n.4.

[8] Sur Georg Franck van Franckenau, devenu médecin personnel du roi Christian V du Danemark, voir Lettres 1129, n.16, et 1136, n.9.

[9] L’ouvrage de Christophe Keller (Cellarius) contre Jean Hardouin : voir Lettres 1131, n.1, et 1141, n.4.

Accueil du site| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | Statistiques | visites : 192244

Institut Cl. Logeon