. Lettre 1175 : Pierre Bayle à François Janiçon


Voir aussi
[Rotterdam, début novembre 1696 [1]]

 

[Texte inconnu]

 

Le Dictionnaire a été achevé d’imprimer « le 24 du mois dernier » [2]. Si on le réimprime vite « en ce cas là je m’appliquerai avec un grand soin à donner une deuxieme édition bien corrigée et avec peu d’additions, reservant ce qui me reste à donner, qui pourroit être un fort gros ouvrage, ou à un supplement ou à une troisieme édition...

On a imprimé en ce pays le Traité du ridicule par Monsieur l’ abbé de Bellegarde [3] : je vois des gens d’un goût difficile qui en font du cas, cela me fera donner quelque tems à cette lecture...On demande si cet abbé est Normand ou non [4]. »

Notes :

[1] Dans l’ Inventaire d’E. Labrousse, cette lettre figure sous la date du 8 novembre, puisque Janiçon fait allusion, dans sa lettre de fin novembre (Lettre 1183), à une lettre de Bayle du 8 novembre. Cependant il ne peut s’agir de la présente lettre car Janiçon précise : « dans la lettre que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire du 8 de ce mois, vous ne me parlés que du livre De querela infantium ». Cette lettre-là, datée du 8 novembre, est perdue. Le présent fragment date manifestement du mois de novembre, car il est fait état de l’achèvement de l’impression du DHC « le 24 du mois dernier » ; nous ne saurions le dater plus précisément ; nous inclinons à penser qu’il date de la première moitié du mois de novembre.

[2] C’est la date officielle de l’achevé d’imprimer affichée dans la première édition du DHC, qui porte la date de 1697 à la page de titre. Voir le commentaire de Basnage de Beauval à Leibniz du 14 janvier 1697 : « Je ne croy pas que le Dictionnaire historique et critique de M. Bayle vous soit encore parvenu. Vous y trouverez bien des choses expliquées avec beaucoup de liberté. Il y a un fond d’érudition extraordinaire : c’est le précis d’une bibliotheque entiere. Sur la seule reputation de l’auteur la premiere edition a eté distribuée aux libraires avant qu’elle fût achevée. » (éd. Gerhardt, iii.131).

[3] Jean-Baptiste Morvan de Bellegarde, Réflexions sur le ridicule et sur les moyens de l’éviter, où sont représentez les mœurs et les différents caractères des personnes de ce siècle (Paris 1696, 12°) ; la première édition avait été signalée par Dubos dans sa lettre du 10 août (Lettre 1148 : voir n.30) ; une édition amstellodamoise est, en effet, localisée à la British Library (Amsterdam 1696, 12°). Dès l’année suivante, l’ouvrage connut un grand nombre de rééditions à Paris et aux Provinces-Unies.

[4] Morvan de Bellegarde (1648-1734) naquit à Piriac-sur-Mer, en Bretagne (actuellement en Loire Atlantique).

Accueil du site| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | Statistiques | visites : 141996

Institut Cl. Logeon