Lettre 1516 : Pierre Bayle à Pierre-Sylvain Regis

[Rotterdam,] le 29 e d’avril 1701 J’ai fait savoir à Mr Bayle la peine que vous avez prise Monsieur pour lui aupres de vos libraires [1]. Il sera bien surpris du gout que l’on a ici pour la physique ; il comptoit sur un grand debit par le moien de nos libraires. J’ai conseillé à Mr Martel [2] d’en ecrire lui meme à M rs Huguetan  [3]. Je croi qu’en suite de ma reponse Mr Bayle sera peu soigneux de m’envoier les 2 tomes suivan[t]s. Si j’en recois, je me souviendrai de votre intention sur cela [4]. Je suis bien aise que le grand et important service que vous avez rendu à Mr Sebille [5], (dont son pere et moi aussi sommes tres reconnoissan[t]s) ait eté placé sur un bon sujet et dont Mr Janssen [6] est content. Je vous demande en grace Monsieur de voir dans le synopsis du livre de Mr Bayle que vous avez recuë [ sic] de Mr Desbordes en meme tem[p]s que le 1 er tome, s’il prend le parti de Descartes touchant l’ame des betes, et de m’en donner un mot d’avis incessamment [7]. Tenez-nous la promesse de nous venir voir ce printem[p]s. J’aurai une extreme joie de vous pouvoir dire de bouche comme je vous l’ecris que je suis parfaitement votre tres humble et tres obeissant serviteur Bayle A Rotterdam chez la veuve Vander Meersch / op de West Nieuland [8] A Monsieur / Monsieur Regis / Docteur en medecine / A Amsterdam

Notes :

[1] Sur cette tentative de faire publier la Physique de François Bayle aux Provinces-Unies, voir Lettres 1449, n.6, et 1511, n.1.

[2] Thomas Martel, avocat à Montauban, proche de François Bayle, médecin de l’Hôtel-Dieu de Toulouse : voir Lettres 79, n.14 et 17, et 1449, n.5.

[3] Sur la famille Huguetan , libraires originaires de Lyon, voir Lettre 882, n.40.

[4] La lettre de Pierre Regis ne nous est pas parvenue ; nous ne saurions donc préciser son intention concernant la publication des volumes suivants de François Bayle. Ceux-ci furent finalement publiés à Toulouse : voir Lettres 1449, n.6, 1511, n.1, et 1565, n.1.

[5] Dans sa lettre du mois de septembre 1699 adressée à Pierre Regis (Lettre 1448), Bayle fait allusion à Daniel Sébille comme à un « bon et ancien ami » et avait recommandé son fils à Regis ; la réponse de Regis ne nous est pas parvenue ni aucune autre de ses lettres, mais nous apprenons ici que Regis avait pu rendre le service demandé : il s’agissait sans doute de trouver un emploi pour le fils.

[6] Nous n’avons su identifier M. Janssen, lié au fils de Daniel Sébille.

[7] Sur François Bayle, médecin de l’Hôtel-Dieu de Toulouse, puis professeur à l’université de Toulouse, un esprit original et critique, enclin à l’empirisme plutôt qu’au cartésianisme, voir Lettre 140, n.12. Nous n’avons pas trouvé d’allusion à ses ouvrages dans le DHC.

[8] Sur les adresses de Bayle à Rotterdam, voir Lettres 710, n.4, et 1373, n.5.

Accueil du site| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | Statistiques | visites : 191900

Institut Cl. Logeon