Lettre 562 : Sir John Hoskyns à Pierre Bayle

Lettre de la Societé royale de Londres à M. Bayle du 15/25 may 1686 [1]

Monsieur

Il y a quelque tems que la Societé royale [2] ayant remarqué le soin particulier que vous avez de ramasser tout ce qui se passe de curieux, parmi les gens de lettres, et les beaux talens pour la philosophie que vous faites eclater dans vos Nouvelles, a bien souhaité l’occasion de vous temoigner les respects, et de vous engager dans une correspondence, dont • peutetre il se pourra tirer des avantages communs. Car comme nous nous trouvons • cantonez dans cette ile où il est fort mal aisé de rencontrer les livres qui sont imprimez au delà de la Hollande particulierem[en]t en Allemagne et en Italie, nous nous laissons persuader que par vôtre moyen nous pourrons en avoir l’intelligence de bonne heure, et le caractere fidele que vous en tirerez nous pourra servir d’avis, pour ce qui vaudra la peine d’envoyer querir. D’autre coté l’Angleterre n’est pas presantem[en]t sans ses savans et l’on fait imprimer icy fort souvent des choses, dont peutetre vous fairiez cas, et dont la connoissance ne vous vient que fort tard, et quelques fois point du tout : et nous ne douttons point qu’il vous seroit agreable, d’en voir la relation dès qu’on donne ces livres là au jour. C’est par là que la Societé tachera de vous rendre service, et si vous trouvez bon de luy faire plaisir dans l’affaire cy dessus, on etablira une correspondance fixe et certaine qui ne manquera pas de nôtre coté.

Pour premiere marque de l’estime qu’a la Societé pour vous elle vous prie d’accepter un livre, qu’elle a fait imprimer depuis peu, c’est à dire l’ Histoire naturelle des poissons par le feu Mr. Villoughby [3] ; vous le trouverez fort curieux etant l’ouvrage d’un grand connoisseur de la nature et repoli par d’autres de guere moins de force ; dont vous pourrez donner l’avis dans vos Nouvelles si vous le trouvez à propos [4]. Pour ce qu’il vous plaira de repondre vous n’avez qu’à l’adresser au secretaire de la Societé royale à Gresham College à Londres et on rendra bien vos lettres à votre serviteur tres humble J. Hoskyns [5]

Notes :

[1] Dans l’édition des OD, iv.626-627 (LXXIX), cette lettre est datée « 13 mai 1687 » : c’est une faute d’impression. Dans la Vie de M. Bayle, publiée dans le DHC (Rotterdam 1740, folio), i.xxxviii, cette lettre est datée du « 13 mai 1685 » : nouvelle erreur d’impression.

[2] Sur la Royal Society, voir Lettre 271, n.6.

[3] Cet ouvrage de Francis Willoughby (1635-1672 ) est imprimé sous le titre : De historia piscium libri quatuor, jussu & sumptibus Societatis Regiæ Londinensis editi. Totum opus recognovit, coaptavit, supplevit, librum etiam primum & secundum integros adjecit Johannes Raius e Societate Regiai (Oxonii 1686, folio). Le même Willoughby avoit déjà donné une histoire des oiseaux : Ornithologiæ Libri III, Iconibus illustrati, et à Joanne Raio recogniti, et aucti (Londini 1676, folio). Sur John Ray, éditeur de Willoughby, voir Lettres 321, n.4, et 433, n.7 et 8.

[4] Bayle donna le compte rendu de ce livre dans les NRL de juin 1686, art. IX : « La Société Roiale nous a fait l’honneur de nous envoier ce livre : il ne se peut rien ajouter, ni à la beauté de l’ouvrage, soit pour l’exactitude et pour l’étenduë des recherches ; soit pour la netteté et la fidélité des figures. Mr. Rai, qui a eu le plus de part à ce travail, a été fort secouru par d’autres personnes illustres, qu’il nomme dans sa préface. »

[5] Sir John Hoskyns (ou Hoskins) (1634-1705), juriste, avait été élu président de la Royal Society pour l’année 1682. En 1683, il avait ressuscité le journal des Transactions de la Society et en fut secrétaire de 1685-1687. Il s’intéressait particulièrement à l’horticulture.

Accueil du site| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | Statistiques | visites : 192244

Institut Cl. Logeon