Lettre 575 : Henri Justel à Pierre Bayle

[Londres] le 10 juin [16]86

Monsieur Cartier allant en Hollande [1] je n’ai pas voulu le laisser partir sans vous asseurer de mes services et v[ou]s demander la continuation de vostre amitié. La Societé royale n’a rien faict de bien considerable depuis quelque temps. Il faut avouer qu’il est difficile de faire de nouvelles decouvertes et que souvent le hazard faict trouver des choses rares. Mr Petty faict imprimer un petit traitté de la grandeur de la ville de Londre [2] qu’il comparera avec Paris Constantinople et le grand Caire : il pretend que Paris et Rouen ne sont pas plus grands que Londre où il y a selon luy quatre cens mil cheminees et six cens mil ames et trente mil cathol[iques] en Angl[eterre] • . Un Ecossois a inventé une maniere de pompe qui en peu de temps tire beaucoup d’eau : mais il n’a pas encore faict l’experience [3] : il pretend tirer l’eau par le seul poids des hommes laquelle s’ecoulera comme une riviere[.] Il y a une petite fille de onze ans en Irlande qui scait la geometrie l’algebre et la musique fort bien [4]. J’en ai veu une de 4 ans qui est faicte comme une fille de 16 ans. On ecrit de Lisle qu’il • y est tombé une gresle furieuse qui a cassé les vitres rompu les arbres et tué quantite de perdrix et de lievres. Il y • avoit des grains qui pesoyent un quarteron demi livre trois quarterons et les plus gros une livre. On en a jetté un ou deux dans le feu qui ont faict du bruit. Vous aurez veu une Anatomie de plusieurs animaux et de toutes les parties de leurs corps et de celles de l’homme afin d’en pouvoir remarquer la difference[] il y a 2 vol. in fol[io] avec des figures [5]. Le premier volume des Voyages de Mr Chardin en francois est imprimé[ ;] il y aura 4 vol. in fol[io] qui seront pleins de figures [6][.] / J’ay veu un livre in fol[io] d’un nommé Mr Goad qui a observé le changement de temps et marqué la methode • dont il s’est servi pour faire ces observations là [7]. Vos Nouvelles de la republique des lettres sont toujours attendues avec impatience estant du goust de tous les honnestes gens. Je vous prie d’asseurer Mr Paetz [8] de mon obeissence et de croire que je suis avec estime votre tres humble et tres obeissent serviteur. Vous aurez sceu que Mr Cassini a decouvert un cincquiesme satellite de Saturne [9] et qu’on imprime l’ Histoire des imprimeurs de Paris [10][.]

 

A Monsieur/ Monsieur Bayle profess[eu]r/ en philosophie/ à Rotterdam

Notes :

[1] Nous n’avons pu identifier ce personnage à moins qu’il ne s’agisse de Daniel Cartier de Saint-Philip pasteur de l’Eglise de Limeuil en 1670 et du Fleix de 1673 à 1685. A la Révocation il se réfugia en Hollande à Rotterdam et signa l’année suivante au synode wallon de cette ville la confession de foi de Dordrecht. En 1706 il quitta Rotterdam pour aller à Leyde surveiller les études de son fils et mourut en 1711 âgé d’environ 73 ans. Il a composé un ouvrage intitulé Prières dévotes publié après sa mort par son fils. Voir Haag 2 s.v. « Cartier ».

[2] Voir Sir William Petty (1623-1687) l’un des premiers membres de la Royal Society A Further Assertion of the propositions concerning the magnitude etc. of London : contained in two essays in political arithmetick mentioned in Philos. transact. numb. 183 : together with a vindication of the said essays from the objections of some learned persons of the French nation (s.l. [1682] 4 pages) et une réédition sous le titre de : Another Essay in political arithmetick concerning the growth of the city of London : with the measures periods causes and consequences thereof (London 1683 8°).

[3] Le baronnet écossais Sir Robert Gordon (1647-1704) avait essayé en 1686 d’intéresser l’Amirauté britannique à une pompe à eau qu’il avait inventée. Le Roi était présent à la démonstration mais la pompe n’avait pas marché et ne fut jamais utilisée. Élu fellow de la Royal Society en 1686 Gordon lui a envoyé une courte esquisse d’un remède contre la rage. Sa communication a été publiée l’année d’après dans les Transactions mais le baronnet se désintéressait déjà des activités de la Society.

[4] D’après les minutes de la Dublin Philosophical Society un des membres probablement George Tollet professeur de mathématique à Dublin et fellow de la Royal Society amena à une séance de la Dublin Society en 1685 une de ses élèves une fillette de onze ans qui étonna tous ceux qui assistaient par son talent précoce de mathématicienne. L’année suivante elle se montra une violoniste douée. Voir K.T. Hoppen The Common Scientist in the Seventeenth Century. A Study of the Dublin Philosophical Society (London 1970) p.157-158 qui cite les minutes de la Dublin Society pour 1685-1686 British Library Add. mss 4811.

[5] Bibliotheca anatomica sive recens in anatomia inventorum thesaurus locupletissimus in quo integra atque absolutissima totius corporis humani descriptio ejusdem que oeconomia etc. concinnata exhibetur. Digesserunt tractatus supplerunt argumenta notulas et observationes anatomico-practicas addiderunt D. Le Clerc et I. I. Mangetus (Genevæ 1685 folio 2 vol.) : sur cet ouvrage de Daniel Le Clerc et de Jean-Jacques Manget voir Lettre 408 n.3.

[6] Jean Chardin Journal du voyage du chevalier Chardin en Perse et aux Indes orientales par la mer Noire et par la Colchide. Première partie qui contient le voyage de Paris à Ispahan (Londres 1686 folio). La suite ne parut pas sous cette forme : il fallut attendre 1711 une nouvelle édition (Amsterdam 1711 4° 3 vol.) puis celle établie par Prosper Marchand (Amsterdam 1735 4° 4 vol.). Bayle cite cet ouvrage dans l’extrait de la lettre de Justel qu’il publie dans les NRL juin 1686 art. IX ; il en donnera le compte rendu en septembre 1686 art. VII.

[7] John Goad (1616-1689) Astro-Meteorologica : or Aphorisms and Discourses of the Bodies Cælestial their natures and influences. Discovered from the Variety of the alterations of the air etc. (London 1686 folio).

[8] Adriaan Paets le protecteur de Bayle était mort en octobre 1685 : voir Lettre 466 n.1. Il s’agit ici de son fils et homonyme qui avait lui aussi fait le voyage de Londres et y avait rencontré Daniel de Larroque : voir Lettres 481 n.7 et 520.

[9] Sur Jean-Dominique Cassini voir Lettre 370 n.8. Il s’agit ici de sa Nouvelle découverte de deux satellites de Saturne les plus proches faite à l’Observatoire royal (Paris 1686 12°). Justel tire son information très probablement du JS du 22 avril 1686 où l’abbé de La Roque en donne un compte rendu assez détaillé.

[10] Il ne s’agit sans doute pas ici de l’ouvrage d’ André Chevillier (1636-1700) docteur et bibliothécaire de la maison de Sorbonne L’Origine de l’imprimerie de Paris. Dissertation historique et critique. Divisée en quatre parties (Paris 1679 4°) qui ne devait être réimprimé qu’en 1694 (Paris 1694 4°). Il est possible que Justel pense non pas à une histoire de l’imprimerie mais à une histoire des ouvrages anonymes et pseudonymes auquel cas il s’agit sans doute d’un souvenir confus de l’annonce dans les NRL avril 1686 cat. i de la nouvelle édition de Deckherr produite par Almeloveen : voir Lettres 527 529 et 532 n.1.

Accueil du site| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | Statistiques | visites : 190676

Institut Cl. Logeon