Lettre 631 : Hilaire-Bernard de Requeleyne, baron de Longepierre à Pierre Bayle

A Longepierre ce 21 e sept[embre] [16]86
Voicy la troisieme fois que je vous ecris, Monsieur depuis le commencement de juillet, sans avoir receu aucune de vos reponces [1]. Comme j’ay lieu de douter q[ue] mes deux premieres lettres vous ayent esté rendues, quoy que j’eusse pris soin de les faire donner à Hortemel [2] dont je croiois le canal plus seur, j’ay jugé à propos de hazarder encore celle cy et de vous l’addresser sans autre formalité, droit à Rotterdam. La destinée de mes lettres cependant, me donne moins d’inquietude q[ue] celle d’un livre que je vous envoyay le sept ou huitiême juillet par le messager de Bruxelles. Il seroit difficile q[u]’un pareil present adressé à Mr Baile, ne fut pas soupconné d’estre un peu interessé et j’avoueray moy meme avec cette syncerité qui m’est naturelle, qu’il y entre un peu d’amour de gloire : car qui ne souhaitteroit pas d’estre loué de vous. Mais il est vray aussy qu’en vous envoyant ce petit ouvrage mon premier but fût de vous donner par là une marque / d’estime et d’amitié. Vous le scavez, Monsieur, tous les auteurs, je dis même ceux qui comme moy peutestre, ne sont pas trop aveuglez en faveur de leurs productions, tous les auteurs dis je croyent ne pouvoir rien offrir de plus pretieux, q[ue] leurs livres, qu’ils envisagent comme ce q[ue] peut produire de mieux la plus noble partie d’eux mêmes. Je n’ay pû m’exem[p]ter de cette destinée commune, et je vous prie de vouloir bien entrer dans mes sentimens pour juger du present non pas selon le merite du livre, mais selon la devotion avec laquelle il vous est offert. Vous avez bien eu quelque bonté pour l’ Anacreon [3], qui estoit un veritable estranger à vostre égard : permettez moy de vous dire que vous devez quelq[ue] chose de plus au Bion, puis q[ue] vous ne ne devez pas regarder avec une entiere indifference ce qui vient de ceux à qui vous avez accordé vostre amitié. Elle a dans mon estime une place relative à vostre merite ; et je vous puis assurer Monsieur que personne n’est plus q[ue] moy v[otre] tres humble et tres obeissant serviteur Longepierre / Si vous prenez la peine de me faire reponce, addressez v[ot]re lettre à Mr Emery libraire à l’ecu de France sur le quay des Augustins [4]. Je vous prie aussy Monsieur d’avoir la bonté de me mander* si l’on n’a imprimé q[u]’un tome divisé en 7 livres des Anecdotes de Varilas [5] parce q[ue] l’ouvrage est imparfait ; et q[ue] sa præface fait connoistre qu’il l’a poussé bien plus loin. Je vous demande pardon de la peine[.]

Notes :

[1] Voir les lettres de Longepierre du 8 juillet 1686 (Lettre 594) et du 22 août 1688 (Lettre 613), qui visaient toutes deux à promouvoir – avec la même éloquence – sa traduction Les Idylles de Bion et de Moschus, traduites du grec en vers françois, avec des remarques (Paris 1686, 12°), que Bayle devait recenser dans les NRL du mois de septembre 1686, art. I.

[2] Daniel Horthemels (?-1691), graveur et libraire-imprimeur hollandais (originaire de Middelbourg) à Charenton en 1685, à Paris entre 1686 et 1691. Il avait épousé en 1678 la fille, Marie-Anne, du célèbre libraire réformé Antoine Cellier. Il abjura en 1686 et devait publier quelques années plus tard l’ouvrage d’ Adrien Baillet, Vie de Monsieur Des Cartes (Paris 1691, 4°, 2 vol.).

[3] Allusion à l’édition des Poésies d’Anacréon et de Sapho, traduites de grec en vers françois, avec des remarques par Hilaire-Bernard de Requeleyne, baron de Longepierre (Paris 1684, 12°), dont Bayle avait donné un compte rendu favorable dans les NRL, novembre 1684, art. VIII.

[4] Longepierre se sert toujours du même intermédiaire, Pierre Emery, successeur de son père Antoine, libraire sur le quai des Augustins, près de l’hôtel de Luynes, au coin de la rue Gît-le-Cœur : voir Lettres 496, n.2, et 613, n.5.

[5] Antoine Varillas, Les Anecdotes de Florence, ou l’Histoire secrète de la maison de Médicis (La Haye 1685, 12°). Bayle en avait donné le compte rendu dans les NRL, mai 1685, art. I : voir Lettres 434, n.22, et 512, n.4.

Accueil du site| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | Statistiques | visites : 166545

Institut Cl. Logeon