Lettre 727 : Pierre Bayle à Gilles Ménage

[Rotterdam, le 4 avril 1689]

[Texte inconnu [1].]

 

[Bayle remercie Ménage de le charger de la réimpression de ses Mescolanze [2] ; il aura soin de hâter les imprimeurs, « espèce de gens lents de leur nature, s’il en fut jamais, du moins au gré des auteurs et des lecteurs ». Il mentionne un ouvrage du P. Raynaud [3], une nouvelle édition de Chifflet de linteis sepulcralibus [4], Hardouin sur saint Chrysostome [5] et la relation du voyage de Wheeler en Turquie [6].]

Notes :

[1] Le manuscrit de cette lettre s’étant perdu, nous reproduisons le résumé très succinct du catalogue de vente de l’antiquaire. Nous corrigeons l’orthographe des noms propres.

[2] Le mois précédent (Lettre 726), Bayle avait déclaré qu’il n’avait jamais réussi à mettre la main sur les Mescolanze de Ménage ; dans une lettre perdue, celui-ci l’avait sans doute chargé d’en faire imprimer une deuxième édition par Reinier Leers.

[3] Il s’agit peut-être de l’ouvrage de Théophile Raynaud cité le mois précédent à propos d’une référence de l’ Anti-Baillet concernant le poète Théophile de Viau : voir Lettre 726, n.10.

[4] Jean-Jacques Chifflet, De linteis sepulchralibus Christi servatoris crisis historica (Antverpiæ 1624, 4° ; Antverpiæ 1688, 4°) ; les deux éditions sortirent des presses de la maison Plantin.

[5] Jean Hardouin, S.J., S. Joannis Chrysostomi Epistola ad Caesarium Monachum, græce et latine cum Joannis Harduini notis ac dissertatione de sacramento altaris (Parisiis 1689, 4°).

[6] Sur Sir George Wheeler et la publication du Voyage d’Italie, de Dalmatie, de Grèce et du Levant, fait aux années 1675 et 1676 par Jacob Spon et George Wheler (Lyon 1688, 12°, 3 vol.), voir Lettre 160, n.122, et l’allusion dans les Lettres 517, n.39, et 615, n.39.

Accueil du site| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | Statistiques | visites : 110145

Institut Cl. Logeon