[Gouda, le 12 mars 1696]

 

A Pierre Bayle à Rotterdam

Plutôt inactif, et même totalement casanier, comme tous les bibliomollusques de mon espèce, je prête, non sans raison, le flanc à vos éventuelles accusations de mensonge ou de négligence. En fait je me suis permis bientôt après mon retour d’envoyer les livres qui sont maintenant entre vos mains mais que je n’avais pas reçus plus tôt [1]. J’espère que vous approuverez. J’aurais pu faire entrer dans un seul paquet tous les livres que j’envoyais. Vous les lirez quand vous en aurez le temps et les rendrez quand l’occasion s’en présentera, ou bien, ce que je préfère, vous les rapporterez accompagné de Basnage et de Lufneu et d’autres amis communs. Si ma bibliothèque comprend d’autres livres dont vous avez besoin faites-le-moi savoir, rien ne me fait autant de plaisir que d’apporter mon aide à vos études et vos commodités. C’est afin que votre Dictionnaire critique paraisse bientôt que non seulement moi-même mais tous les habitants de l’Hélicon nous avons travaillé jour et nuit et presque pendant le sommeil, nous efforçant depuis quelque dix ans et pendant mon rétablissement après une grave maladie de terminer notre tâche.

Je n’ai pas pu me retenir de vous envoyer de petites pièces de vers, étant certain que vous m’adressez également vos meilleurs vœux. Je désire de tout mon cœur que vous y persévériez.

Adieu.

Donnée à Gouda, le 4 e jour avant les Ides de mars 1696.

 
Livres envoyés
Beughem Syllab. explorat. in re medica [2]

Omeisii, ethica pythagorica [3]

Harduin et Cellarius de num[m]is Herodiad [4].

Acta Lipsensia publiés en janvier 1696 [5]

Charles Philippe oraison funèbre [6]

Notes :

[1Voir la liste de ces ouvrages en fin de lettre.

[4Jean Hardouin, Chronologiæ ex nummis antiquis restitutæ prolusio de nummis Herodiadum (Parisiis 1693, 4°) : sur cet ouvrage et sur les batailles numismatiques de son auteur, voir Lettres 791, n.5, et 911, n.45. Christophorus Cellarius (ou Christophe Keller) (1638-1707), professeur de rhétorique et d’histoire à la nouvelle université de Halle, est l’auteur de nombreux ouvrages et d’éditions d’auteurs classiques ; il s’agit sans doute ici de son Historia adserta et nummis antiquis conciliata (Halæ Magdeburgicæ 1696, 12°) : voir aussi Lettre 1095, n.16. Par la suite, Bayle enverra l’ouvrage de Cellarius à Edouard de Vitry : voir Lettre 1128, n.25, 1135, n.1, et 1147, n.6.

[5Le fascicule des Acta eruditorum pour le mois de janvier 1696. C’est un indice de l’attention que Bayle portait à ce périodique d’ Otto Mencke publié à Leipzig. Voir aussi Lettre 227, n.21.

Accueil| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | icone statistiques visites | info visites 269714

Institut Cl. Logeon