Lettre 1304 : Pierre Bayle à Hervé-Simon de Valhébert

[Rotterdam,] le 26 e de sept[embre] 1697

Je me donnerois aujourd’hui l’honneur d’ecrire à l’illustre patron dont la derniere lettre si obligeant[e] m’a comblé de joie, si je ne croiois Monsieur, qu’il vaut mieux que je dif[f]ere à m’a[c]quit[t]er de ce devoir jusques à ce que j’aie quelques nouveautez lit[t]eraires. En attendant je pren[d]s la liberté de lui envoier un petit ecrit qu’à mon grand regret il m’a fal[l]u publier ces jours passez pour repondre à un libelle dif[f]amatoire de mon ancien ennemi. Les nouveautez qu’il vous a plu de me communiquer m’ont été fort agreables ; je croi que nos libraires rimprimeront le Henri VII de Mr l’abbé Marsolier. On ne peut pas voir un dechainement plus terrible que celui des libraires, et de plusieurs autres particuliers d’Amsterdam contre Mr Leti au sujet de sa critique sur les loteries. On a publié contre lui deux ou trois ecrits sanglan[t]s avec la taille douce la plus dif[f]amatoire du monde. Cela chagrine beaucoup Mr Le Clerc son beau fils. Une autre plume inconnuë l’a attaqué plus honnetement par des considerations sur son ouvrage lesquelles on estime beaucoup ; je ne les ai point veuës.

Le livre de Niger dont vous me parlez Monsieur, est bien rare et bien curieux ; et je suis persuadé que vous en avez plusieurs de cette nature dans votre bibliotheque. J’achetai l’autre jour un livre in folio qui me pourra etre utile[,] c’est la Physiologia barbæ humanæ à Boulogne 1603. L’auteur se nomme Marcus Antonius Ulmus. Mr Graverol ministre françois à Londres vient de publier un petit livre sur les points fondamentaux de la religion chretienne. Il en donne en passant un coup de bec dans sa preface à Mr le Clerc, mais il en veut principalement à quelques modernes demi sociniens en Angleterre. Je ne vous parle point de la description geographique de ces provinces selon l’ancien et le moien tem[p]s par Mr Alting bourgmaitre de Groningue, car je sup[p]ose que vous faites venir le journal latin d’Utrecht, où il est parlé amplement de cet ouvrage.

Je suis Monsieur votre tres humble et tres obeissant serviteur.

A Monsieur / Monsieur Simon de Valhebert / bibliothecaire chez Monsieur / l’abbé Bignon / A Paris •

Accueil| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | icone statistiques visites | info visites 268457

Institut Cl. Logeon