Lettre 1345 : Pierre Bayle à Consistoire de l’Eglise wallonne de Rotterdam

[Rotterdam, le 9 janvier 1698]

Messieurs

Etant persuadè que la Compagnie ne cherche en finissant cette affaire qu’à procurer de bonne foi l’edification du public et la gloire de Dieu, et voulant concourir avec elle de tout mon possible pour ce grand bien, j’accepte les conditions contenues dans l’acte qui me fut leu le 7 e du courant, et je déclare en particulier quant aux remarques qui m’ont été communiquées par la Compagnie, que j’y acquiesce comme à une reigle que je suivrai ponctuellement dans la correction de mon Diction[n]aire pour une nouvelle edition.

Je satisferai aussi, autant qu’il me sera possible, à l’exhortation de la Compagnie touchant un ecrit anterieur à la nouvelle edition, et j’espere que cela ne tardera pas beaucoup.

J’espere, et je le demande très-humblement à la Compagnie, qu’elle ne permettra point que ses remarques, ni autres papiers touchant cette affaire tombent entre les mains de gens qui en pussent abuser pour publier des ecrits qui ne feroient que troubler l’edification des ames, et par eux-mêmes, et par les réponses qu’on seroit peut-être contraint d’y faire.

A Rotterdam le 9 de janvier 1698

Et etoit signé :

Bayle

Accueil| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | icone statistiques visites | info visites 268438

Institut Cl. Logeon