Lettre 408 : Jean-Jacques Manget à Pierre Bayle

• Geneve, 25 mars / 4 apvril 1685

Monsieur

Quoi que je n’aye pas eu l’honeur d’entretenir aucun commerce de lettres • avec vous des que nous eûmes lié conoissance à Copet [1], je n’ay pas moins precieusement conservé le souvenir de vos honétetés*, et l’estime deüe aus personnes de votre merite. J’ay mémes quelques fois apris de vos nouvelles, Monsieur, soit par Monsieur votre frere [2], soit par les pieces que vous donnés de tems en tems au public avec tant d’applaudissement et je me suis veu sollicité par là à ne plus negliger un avantage autant important que l’est l’amitié que vous eûtes la bonté de m’accorder ; c’est dans cette pensée, Monsieur, que je prens la liberté de vous adresser ces lignes, pour vous prier de me continuer quelque partie de toutes les graces que j’ay receües autres fois de vous, et d’ailleurs vous demander de recevoir la Biblioteque anatomique que Monsieur Le Clerc et moy [3] osons vous faire tenir par la voye des marchands de Francfort, nous aurions souaïtté que cette piece eut eté plus correcte • et mieus assortie qu’elle n’est, mais les distractions • où notre profession nous engage ne nous • ont pas donné le tems necessaire, et nos ouvriers ne sont pas les plus exacts du monde, cependant, Monsieur, nous esperons que cette foule d’anatomistes qui la composent luy donneront toûjours quelque prix, nous ne nous estimerions pas peu heureus, Monsieur, si elle meritoit en quelque façon votre approbation.

Je suis avec toute la consideration possible[,] Monsieur vostre tres humble et tres obeissant serviteur[.]

 
Manget

A Monsieur/ Monsieur Baile professeur/ en philosophie/ à Rotterdam •

Notes :

Accueil| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | icone statistiques visites | info visites 268454

Institut Cl. Logeon