Lettre 420 : Henri Justel à Pierre Bayle

[Londres,] le 22 may 1685

Nous continuons Monsieur à lire vos Nouvelles avec bien du plaisir et du profit aussi bien que vos Lettres qui vous servent d’apologie [1]. Je ne vous ai rien mandé touchant la physique et les experiences parce que depuis quelque temps on n’a rien faict ici de considerable. Monsieur Boyle a donné au public un Traitté des eaux minerales [2]. Il y a un traitté De menstruis mulierum en latin [3], et un autre De motu circulari sanguinis [4]. L’algebre de Mr. Wallis qui est in folio est achevée [5][.] Nous avons aussi un livre touchant le dessechement des marais qui sont en Angleterre avec une grande carte [6][,] il y a sous la presse un Dialogue d’un admiral et d’un capitaine de vaisseau qui s’entretiennent de tout ce qui regarde la marine [7][.] Vous scavez qu’il y a une Morale chretienne et diabolique qui a esté imprimée à Lyon [8] qu’on a deffendüe. Je m’etonne que vous n’ayez pas oui parler d’un traitté qui est contre les libertes de l’Eglise gallicane. Celuy qui l’a faict respond à Mess rs Du Puy, Vigor, Leschassier[,] de Marca et Launoy et deffend les papes. On dit qu’il est imprimé à Brussele [9][.] Un de mes amis doit traduire une Relation du voyage de Moscovie à la Chine par terre faicte par un nommé Spatarius [10]. Comme il entend fort bien le moscovite et qu’il ecrit bien en latin il nous donnera un livre curieux. Il est à Venise où il travaillera avec assiduité. Le Voyage du Pere Mabillon [11] est imprimé il y a long temps. Sans la Hollande nous n’aurions point de livres nouveaux. Je suis Monsieur avec estime votre tres humble et tres obeissent [ sic] serviteur[.]

 

A Monsieur/ Monsieur Bayle professeur/ en philosophie et en histoire/ à Rotredam/ A Rotredam

Notes :

[1Justel reçoit régulièrement les NRL et accuse réception des Nouvelles lettres critiques de Bayle.

[3Il se peut que Justel désigne ici l’un des ouvrages de Charles Drelincourt, professeur de médecine à l’Université de Leyde, publications que Bayle connaissait bien, puisqu’il était en correspondance avec l’auteur : De fœminarum ovis, tam intra testiculos et uterum, quam extra, ab anno 1666 ad retro secula (Lugduni Batavorum 1684, 12°), compte rendu NRL, décembre 1684, art. XIII ; De conceptione adversaria (Lugduni Batavorum 1685, 12°), compte rendu NRL, mai 1685, art. XI ; De humana fœtûs membranis hypomnemata (Lugduni Batavorum 1685, 12°), compte rendu NRL, juin 1685, art. VII ; enfin, Super humani fœtûs umbilico meditationes elencticæ (Lugduni Batavorum 1685, 12°), compte rendu NRL, août 1685, art. VI : tous ces ouvrages étant conçus comme des éléments constituant sa Bibliotheca anatomica.

[4Il se peut que Justel désigne ici l’ouvrage Œconomia animalis ad circulatem sanguinis breviter delineata, in duas partes distributa. Item generatio hominis ex legibus mechanicis (Goudææ 1685, 8°), qui est un manuel composé par les écoliers de M. Craanen, professeur de médecine à l’Université de Leyde ; la troisième partie est, en effet, consacrée à la circulation du sang et à la génération : voir le compte rendu de Bayle dans les NRL, juin 1685, art. V.

[6Sur le dessèchement des marais d’Angleterre et la carte, voir Lettre 321, n.3.

[8Nous n’avons pu localiser un ouvrage portant le titre Morale chrétienne et diabolique : dans la première édition des NRL, juin 1685, art. IX, in fine, Bayle faisait mention de cet ouvrage, imprimé à Lyon et interdit. Cette mention disparaît des éditons ultérieures des NRL.

[11A cette date, le seul voyage de Mabillon publié est l’ Iter Germanicum, publié dans le Veterum Analectorum tomus IV, cum adnotationibus et aliquot disquisitionibus (Parisiis 1685, 8°). Il n’y a donc pas « très longtemps » qu’il est paru ; il faisait l’objet d’un compte rendu dans le JS, du 28 mai 1685.

Accueil| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | icone statistiques visites | info visites 268456

Institut Cl. Logeon