[Rotterdam, le 23 septembre 1685]

Au très célèbre et très docte Théodore Jansson van Almeloveen P[ierre] Bayle fait ses compliments

J’avais espéré, homme très célèbre, qu’après que j’aurais publié les écrits que j’avais prêts depuis quelque temps, celui de votre ami sortirait dans mes opuscules. Mais vous savez combien est irritable la race des imprimeurs et combien rebelle partout aux autorités. Je dirais vraiment d’eux ce que le poète de Venouse dit des imitateurs :

« combien souvent vos agitations ont-elles excité ma colère ou ma dérision ! » [1]

Il y a plus. Mon imprimeur a nié pouvoir s’occuper de tant de gravures, il a assez de quoi se plaindre des autres libraires qui non seulement désirent mais exigent même que les Nouvelles leur soient offertes au plus bas prix. Comme mes efforts en vue de publier se sont montrés vains, je suis obligé de vous rendre l’opuscule du très célèbre van Heide [2] à qui je voudrais que vous fassiez mes compliments, et mes excuses pour ne pas avoir répondu à ses lettres. Le peu de temps dont je dispose et le poids des négociations font que je manque à mes engagements envers tous ceux qui m’écrivent.

Portez-vous bien et continuez à bien mériter du monde des lettres. Je suis tout à vous.

Donnée à Rotterdam, la 9 e des Calendes d’octobre 1685.

 

Notes :

[1Horace, Épîtres, I.19.20.

[2Il s’agit d’un ouvrage sur les moules publié par Antonius van Heide, dont Bayle n’a pas pu rendre compte dans les NRL. Le titre complet de l’ouvrage est : Ontledinge des mossels, en ontleed- genees- en heelkundige waarnemingen, beide met koperen Platen versierd, Uit het Latyn vertaalt door Theod. Jansson. Van Almeloveen, M.D. (Amsterdam 1684, 8°) ; voir S. Stegeman, Patronage and service in the Republic of Letters. The network of Theodorus Janssonius van Almeloveen (1687-1754) (Amsterdam-Utrecht, 2005), p.50, 431.

Accueil| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | icone statistiques visites | info visites 268457

Institut Cl. Logeon