Lettre 472 : Gregorio Leti à Pierre Bayle

Amsterdam ce 13 me [octo]bre 1685

Monsieur

Apres vous avoir asseuré de mes respects je vous diray en responce de la vostre touchand La Vie de Sixte V  [1] que le bon autteur l’a chatrés d’une belle maniere en dix en droits, mais ce que me fait le plus estonner en des matieres qui ne touche[nt] point la religion, en aucune maniere mais seulement dans des certeines choses de la rigueur du gouvernement, et de quelque facon de parler libre come par exemple, lors que le pape receut la novelle qu’on avoit coupé la teste à la reyne Marie en Engleterre c’est à dire par la reyne Elisabeth le quel se donné à crier O felice regina che sei stata degna di veder cadere una testa coronata a moi piedi

 [2] a osté tout cela, et choses semblables. Mais je vous diray Mons r que à present je la fay reimprimer en francois et en italien avec un’adition tres considerables des memoires que j’ay recuellies depuis par le moyen du chanoine Melagro di Roma[,] le pere duquel avoit esté soub secretaire du cardinal Montalte neveu de Sixte / et des plusieurs autres personnages [3], c’est tout que je vous puis dire dans cette affaire si en quelque[s] autres choses je vous puis rendre mes tres humbles respects vous pourriés disposer de moy comme estand Mons r votre tres hu[mb]le et tres ob[éissant] ser[viteur.]
Leti

A Monsieur/ Monsieur Bayle professeur/ en philosofie/ en Rotterdam

Notes :

[1Il s’agit de la traduction par Louis-Antoine Le Peletier de La Vie du pape Sixte cinquième, par Leti, que Bayle avait mentionnée avec éloge dans les NRL, avril 1684, art. IV : voir Lettre 461, n.1. Leti répond ici à la remarque de Bayle dans l’article de septembre 1685, cat. xi.

[2« Ô reine heureuse, à qui il a été donné de voir tomber une tête couronnée à mes (tes) pieds ». Leti avait visiblement le goût de l’historiette apocryphe à sensation.

[3Bayle ajoute cette information sur la deuxième édition de l’ouvrage de Leti dans les NRL, octobre 1685, art. VII : voir aussi Lettre 461, n.1. Le cardinal Montalte est l’un des neveux de Sixte V, pape d’avril 1585 à août 1590, lui-même cardinal Montalte (ou Montalto) avant son élection. Leti mentionne la sortie de la deuxième édition de la traduction française de sa Vie du pape Sixte cinquième. Traduit de l’italien de Gregorio Leti par L. A. Le Peletier (Paris 1685, 12°), ainsi que la réimpression de 1686 de sa Vita di Sisto 5. pontefice romano. Scritta da Gregorio Leti. Nuovamente ristampata, o pure di nuovo scritta dal medesimo auttore, con un’aggiunta di due terzi di piu, tirati da memorie molto curiose, e rare, che non erano arrivato (Amsterdamo 1686, 12°), qui porte comme le titre l’indique de nombreuses additions.

Accueil| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | icone statistiques visites | info visites 263933

Institut Cl. Logeon