Lettre 548 : Pierre Bayle à Jean Rou

A Rotterdam, le 10 d’avril 1686

Voici, mon cher Monsieur, ce que Mr Rainssant me répondit le 19 de mars dernier [1]. Je n’ai reçu la lettre que ce matin, parce qu’elle étoit sous le couvert d’un homme qui n’étoit pas à La Haye, lorsqu’elle y arriva.

Extrait d’une lettre de Mr Rainssant [2].

Il y a environ huit jours que je parlai au Roi de l’ouvrage de Mr Rou [3], dont je lui montrai même une planche, lui faisant entendre le mérite de cet ouvrage, et le sujet qui en avoit causé la suppression. Il m’ordonna d’en parler à Mr le chancelier, chez lequel je fus dès le lendemain. Il nomma en même tems un docteur de Sorbonne, pour revoir ces planches, y corriger ce qui ne s’accorde point avec notre créance ; après quoi on les mettra entre les mains d’un graveur, qui en fera le débit, cet ouvrage étant trop beau, pour en frustrer le public. Ce que je voudrois tâcher de faire en cette rencontre, seroit qu’il en revint quelque profit à Mr Rou ; et c’est à quoi je travaillerai tout de mon mieux. Car d’esperer qu’on eût jamais pû retirer ces planches, pour les rendre à l’auteur, c’est ce qu’on n’auroit pû faire à present, qu’on voudroit pouvoir supprimer tout ce qui regarde une religion contraire à la notre. Obligez-moi d’informer Mr Rou de tout ceci, et l’assurer de mes bonnes intentions pour lui. Je lui écrirai, lorsque j’aurai quelque chose de meilleur à lui mander.

Voilà, mon très cher Monsieur, ce que j’apprens. Le sieur Troyel [4] m’a fait entendre que vous avez des nouvelles encore plus favorables de Mr le duc de Montausier, et de Mr de La Reynie [5]. J’en suis ravi. Cependant j’écrirai à Mr Rainssant tout ce que je croirai le plus propre à vos interêts. Je suis, &c.

Notes :

[1Lettre 540.

[2Bayle copie le texte de Rainssant concernant la publication des Tables de Jean Rou : voir Lettre 540, p..

[3Sur l’interdiction des Nouvelles Tables de Jean Rou, voir Lettre 78, n.5. Assistant aux efforts vains de Rou pour publier ses Tables chronologiques, Bayle ajoute ce passage dans les NRL, janvier 1686, cat. vi, in fine, à propos des Tables historiques et chronologiques de M. Tallents, membre du collège de la Magdelaine à Cambridge : « On sait, sans que j’en renouvelle le souvenir, que M. Rou avoit fait un semblable ouvrage en France avec un succes extraordinaire, mais que les esprits superstitieux, fléau perpétuel de la République des Lettres, ennemis jurez des sciences et des beaux arts, conspirerent de telle sorte contre cet auteur, qu’ils le firent mettre à la Bastille, et qu’ils ruïnerent ses Tables sans ressource, au grand regret de tous les honnêtes gens. A peine en a-t-il sauvé un exemplaire, quand il est venu s’établir en ce païs-ci. »

[4Sur Abraham Troyel, voir Lettre 476, n.1.

[5Sur les nouvelles favorables que Jean Rou aurait reçues de la part du duc de Montausier et de M. de La Reynie concernent la diffusion de ses Tables en France, voir Lettre 560 et Rou, Mémoires, éd. Waddington, p.209-215.

Accueil| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | icone statistiques visites | info visites 268443

Institut Cl. Logeon