Lettre 556 : Jacques Le Fèvre à Pierre Bayle

[Paris, le 10 mai 1686]

Monsieur

Quoique mes caractéres ne vous soient pas plus connus que mon visage [1], je ne laisse pas en l’absence de Mr Janiçon, de vous prier pour celuy qui vous rendra cette lettre [2], de luy donner toutes les lumiéres qu’il vous demandera sur le chapitre des livres et autres dont un estranger a toujours besoin. Je croiois l’accompagner dans ce voyage ; mais je ne l’ay pu et ce sera pour l’autonne au plus tard. Je vous puis assurer que vous serez un des principaux motifs de mon voyage ; ne manquant rien à la parfaite / estime que je fais de tout ce qui vient de vous, que de vous la faire connoistre en personne. Je suis Monsieur vostre tres humble et tres obeïssant serviteur
Lefévre

docteur en théologië de la Faculté de Paris.

à Paris ce 10 e may 86.

 

A Monsieur/ Monsieur Boyle [ sic]/ A Roterdam •

Notes :

[1Sur Jacques Le Fèvre, voir Lettres 318, n.8, Lettre 449, n.27, et 455, n.16, et 555, n.13.

[2Des Coutures avait annoncé sa visite auprès de Bayle à Rotterdam (voir Lettre 555, p.), mais celle-ci devait avoir lieu le 1 er septembre. Nous ne saurions préciser l’identité de celui qui porta la présente lettre à Bayle.

Accueil| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | icone statistiques visites | info visites 269730

Institut Cl. Logeon