[Maastricht, le 26 décembre 1691]

Enfin vient votre livre [1], et en même temps avec lui littérature et doctrine et pure joie de l’esprit. Je vous félicite, homme très distingué et très cher, d’avoir accompli si glorieusement un tel labeur ; je me félicite aussi d’avoir pris un plaisir si délicieux à cette lecture et je ne l’aurais jamais dit si facilement si vous n’aviez pas été plus touché par la joie d’écrire de telles choses, si riches, que je n’en ai ressenti en remarquant la subtilité de l’invention, la dextérité de la disposition et l’élégance de l’élocution. Je vois qu’il n’a pas été dit en vain à votre prédécesseur Pithoys [2] que vous direz toujours tout ce que vous voudrez. Car les explications, les évolutions et les inversions de cet ouvrage étaient soumises à votre volonté, et je reconnais que tout ce qui a été conçu sur le sujet a été librement mis en évidence et d’une manière érudite. Réjouissez-vous de votre heureux sort, et d’autant plus que si jamais Jurieu vous fait satisfaction à cause d’infamie, ce sera sans aucun doute dès le moment où vous ferez de lui un objet de dérision. Pardonnez celui qui ne vous pardonne pas. Déjà je commence à aimer Jurieu du fait qu’il a tiré de vous un écrit si poli, si érudit, si favorable. Qu’il pèche contre vous, pourvu que vous restiez toujours digne, et qu’il vous fasse satisfaction. Assurément, c’est une flèche aiguë que manie Jurieu, le plus fouettable de tous les bipèdes. Je n’ai lu que la première partie de votre ouvrage ; ou plutôt je n’ai fait que la parcourir à cause des fêtes de Noël dans lesquelles elle a inévitablement disparu à cause du scrupule dont vous me savez abondamment pourvu. Je la relirai et j’en finirai les autres parties cette semaine. Quant à l’historiette citée par Romuald [3], je n’ai rien à en dire sauf qu’elle ne se trouve pas dans mon édition princeps. Peut-être que le moine l’a racontée d’après l’édition in-4° ; ce qui m’étonne cependant puisque dans son Trésor chronologique il la tire de Jean Villani [4], vol. 3, p.136. Quant à la sentence d’ Agathon [5], vous le verrez dans la Rhétorique d’Aristote, 2,24.

Portez-vous bien, homme très docte et très ami. J’ai donné votre exemplaire à notre harangueur [6] et dès que j’aurai lu ce qui m’en reste à lire tout cela volera de bouche en bouche parmi les habitants de Maastricht [i].

26 décembre.

 

A Monsieur / Monsieur Bayle professeur / en philosophie / A Rotterdam

Notes :

[1Bayle, Janua cœlorum reserata cunctis religionibus (Amstelodami 1692, 8°) : voir Lettre 831, n.4. Le latin de Du Rondel répond au latin du pamphlet de Bayle. Tout en faisant l’éloge du dernier ouvrage de Bayle, il profite de l’occasion pour l’inciter à se méfier de l’emportement et du ton de plus en plus aigre de la querelle.

[2Claude Pithoys, à qui Bayle succéda comme professeur de philosophie à l’académie de Sedan : voir Lettre 83, n.1.

[3Sur le livre de Pierre Guillebaud, en religion Père de Saint-Romuald, et ses différentes éditions, voir Lettres 526, n.3, et 549, n.14. Il s’agit ici, sans doute, de l’historiette concernant la fille de Charles II d’Anjou, dit le Boîteux, roi de Naples, citée par Saint-Romuald comme étant tirée de l’ouvrage de Guez de Balzac, Le Prince : voir Lettre 840, n.4. En effet, l’anecdote ne figure pas dans cet ouvrage.

[4L’auteur évoqué est certainement Giovanni Villani (1280 ?-1348). Quant à l’ouvrage en question, il pourrait s’agir d’une édition de ses Istorie Fiorentine, mais nous n’avons su localiser une édition de l’époque de Saint-Romuald ; il se peut donc qu’il s’agisse de La prima [-seconda] parte delle Historie universali de’suoi tempi, di Giovan Villani, [...] nuovamente ristampata, con tavole [...] e postille [...] fatte per M. Remigio, Fiorentino (Venetia 1559, 4°).
 

[5Sur la sentence d’ Agathon au sujet de la vraisemblance, voir Lettre 840, n.5.

[6Il s’agit sans doute de Pierre Salbert de Marcilly : voir Lettre 819, n.8.

[iTrajectum ad Mosam ou Trajectum superius : Maastricht, par opposition à Trajectum ad Rhenum ou Trajectum inferius : Utrecht.

Accueil| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | icone statistiques visites | info visites 268442

Institut Cl. Logeon