[Rotterdam, le 20 janvier 1685]

Au Très Distingué Gijsbert Kuiper, Pierre Bayle adresse ses salutations

Je vous envoie l’ouvrage de Rudbeck [1] beaucoup plus tard qu’il ne fallait et que je n’avais cru pouvoir le faire. Non que j’en rende responsable la seule épaisseur du volume, bien qu’elle ne soit pas sans importance pour atténuer la culpabilité de mon retard ; il y a lieu aussi d’alléguer l’inclémence d’un temps froid et des maux de tête pour expliquer que votre cadeau soit resté si longtemps en ma possession. Quoi qu’il en soit, j’espère que vous prendrez tout cela en bonne part. Vous verrez dans mes petites dissertations mensuelles ce que je pense de l’ouvrage [2]. En attendant, je dirai qu’il est tout plein d’érudition et que l’auteur s’impose non seulement par son érudition mais par un intellect plutôt supérieur. Je voudrais qu’il ne se soit pas montré aussi minutieux en pesant et en approfondissant certains arguments avec lesquels il cherche à étayer sa thèse. Il semble aussi mettre trop de confiance dans ses raisonnements, dont, il faut le dire, bon nombre ont été découverts avec bonheur dans les discours des meilleurs auteurs. Je vous sais infiniment gré de m’avoir donné accès à un ouvrage qui est si rare dans nos régions. Continuez, je vous prie, à favoriser de votre protection une tête qui vous est des plus dévouée.

Donnée à Rotterdam, le 20 janvier 1685

J’ai appris que vous aviez écrit au très distingué sieur de Bleswick [3] une lettre remarquable par son érudition et qui pourrait être pour mes opuscules un ornement de la plus grande valeur. Si vous désiriez que cette lettre soit publiée sous ou sans votre nom, je l’insérerais très volontiers dans mes opuscules mensuels.

Notes :

[1Sur l’ouvrage d’ Olav Rudbeck, Atlantica sive Manheim, voir Lettre 316 n. 6 ; Kuiper l’avait prêté à Bayle le mois précédent : voir Lettre 372.

[2Bayle donne le compte rendu de l’ouvrage de Rudbeck dans les NRL, janvier 1685, art. VIII.

[3Johan van Bleijswijck (ou Bleyswick) (1618-1696), bourgmestre de Delft : voir NNBW, iv.140-141. Bayle devait rendre compte de son ouvrage Geestelick Graad-Boeck ( Livre des degrés spirituels) (Delft 1686, 4°) dans les NRL, février 1686, cat. viii.

Accueil| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | icone statistiques visites | info visites 259564

Institut Cl. Logeon