Lettre 387 : Pierre Bayle à Jean Rou

A Rotterdam, le 17 de février [1685 [1]]

En homme qui n’a pas trop de loisir, mon cher Monsieur, je ne vous écris qu’un billet, pour vous remercier de toutes les douceurs obligeantes que vous m’avez écrites [2]. Mais malgré ma brieveté, je vous fais souvenir que nos conventions ne sont pas cela. Si vous voulez m’honorer d’une de vos lettres, ce doit être pour me donner vos bons avis et vos judicieuses critiques, et non pas pour m’encenser.

On m’a dit que vous soupçonnez Mr de Larroque d’être l’auteur de la critique des Dialogues de Mr l’abbé de Dangeau [3]. Il est parti de Paris le dixieme de ce mois, pour venir en ce pais-ci. Il pourra vous désabuser lui-même. Je suis très-sincerement, &c.

Notes :

[1Dans toutes les éditions, cette lettre est datée du 17 février 1686 ; or une allusion à l’ouvrage de Jurieu attaquant les Dialogues de l’abbé de Dangeau et l’annonce de l’arrivée de Larroque en Hollande, venant de Paris, invitent à rectifier le millésime. Larroque passa toute l’année 1686 en Angleterre et le livre de Jurieu a été recensé dans les NRL de février 1685.

[2Plusieurs lettres adressées par Jean Rou à Bayle sont sans doute perdues, car la dernière que nous connaissions est la Lettre 284 du 6 juin 1684, à laquelle Bayle avait répondu le 18 octobre de la même année.

[3Il s’agit de l’ouvrage de Pierre Jurieu, Apologie d’un tour nouveau pour les « Quatre dialogues » de M. l’abbé de Dangeau (Cologne 1685, 12°), en réponse à l’ouvrage de Choisy et Dangeau, sur lequel voir Lettre 299, n.11.

Accueil| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | icone statistiques visites | info visites 259563

Institut Cl. Logeon