Lettre 1528 : Charles Comperat à Pierre Bayle

A Dort le 18 e octob[re] 1701 Monsieur Je [1] n’ay pû voir que ce matin les livres que je devois consulter par vostre ordre, parce que je ne reçeus vostre lettre [2] qu’hyer au soir, fort tard. Vous pouvéz vous assurer que ce que j’ay décrit de l’ Italia sacra est copié fidellement [3] sur le livre tel qu’il est dans la bibliotheque de feu Mr De Witt [4]. J’y ay joint l’eclaircissement que vous demandéz sur le livre de Tagereau  [5][,] et je n’oublieray pas dans le temps de la vente d’avoir l’œil sur les livres marquéz dans vos deux listes, selon le prix qui y est fixé. Cependant je vous dirai, que j’ay veu entre les mains d’un de nos libraires une commission envoyée de Naples par Mr Joseph Valetta qui fait mention de quelques uns de ceux que vous avés marquez, et qui souhaite les avoir à quelque prix qu’ils se vendent [6]. Si je ne me trompe, L’Impieté des deïstes etc. par le P[ère] Mersenne [7] en est un. Soyiéz persuadé, Monsieur, que je me ferai toujours un tres grand plaisir de vous rendre mes tres humbles services, puisque je suis tres parfaitement Monsieur vostre tres humble et tres obeïssant serviteur Comperat A Monsieur / Monsieur Bayle Professeur en / Philosophie, chéz la veuve vander / Meersch, sur le West-Nieulant / Rot[t]erdam •

Notes :

[1] Charles Comperat (1643-1709), ancien ministre de Châtillon-sur-Loing, se réfugia aux Provinces-Unies et fut ministre pensionnaire à Dordrecht de 1686 à octobre 1705 ; à cette date il devint deuxième pasteur ordinaire de l’Eglise wallonne et le resta jusqu’à sa mort : voir Lettre 818, n.22.

[2] Cette lettre de Bayle à Charles Comperat du mois d’octobre 1701 ne nous est pas parvenue. On comprend par la suite que Bayle avait indiqué quelques recherches particulières à faire pour le DHC dans la très riche bibliothèque de Johan de Witt (sur laquelle, voir Lettre 1520, n.4) : dans le livre de Ferdinando Ughello et dans celui de Vincent Tagereau.

[3] Ferdinando Ughello, Italia sacra, sive de episcopis Italiæ et insularum adjacentium, re-basque ab iis præclare gestis, deducta serie ad nostram usque ætatem (Romæ 1644-1662, folio, 9 vol.) : Bayle cite cet ouvrage dans les articles « Altilius (Gabriel) », rem. A et D ; « Gentilis de Bechis », rem. B ; « Jaccetius (François Catanée) », rem. B, D ; « Jove (Paul) », rem. I ; « Leon X », rem. S ; « Patrice (François) », rem. A ; « Perot (Nicolas) » rem. A ; « Schomberg (Nicolas de).

[4] Sur la mort de Johan de Witt, voir Lettre 1520, n.3 et 4.

[5] Vincent Tagereau, Discours sur l’impuissance de l’hom[m]e et de la fem[m]e : auquel est declaré, que c’est qu’impuissance empeschant et separant le mariage ; Com[m]e elle se cognoist ; Et ce qui doit estre observé aux proces de separation pour cause d’impuissance, conformement aux saincts canons et decrets : et a ce qu’en ont escrit les theologiens et canonistes (Paris 1611, 8°), cité par Bayle à l’article « Quellenec », rem. A, F : voir Lettres 1303, n.27, et 1363, n.51.

[6] Giuseppi Valletta, avocat, puis bibliographe célèbre, résidait à côté de l’église de Saint-Philippe-Neri, dite des Gerolimini, à Naples, où il ouvrait sa bibliothèque aux visiteurs de tous les pays : voir Lettre 1317, n.8.

[7] Marin Mersenne, L’Impiété des déistes, athées et libertins de ce tem[p]s combat[t]ue et renversée de point en point par raisons tirées de la philosophie et de la théologie ; ensemble la réfutation du « Poème des déistes » (Paris 1624, 8°, 2 vol. ; éd. D. Descotes, Paris 2005).

Accueil du site| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | Statistiques | visites : 192244

Institut Cl. Logeon