Accueil du site > Lettres > Lettres 1 - 65

Lettres 1 - 65

1662 - Nov. 1674

Articles de cette rubrique


Lettre 1 : Jacob Bayle à Jean Bayle (Lettres 1 - 65)

Bayle16620221*01
A Puylaurens [1] ce mardy 21 fevrier 1662 Monsieur mon tres honnoré pere, Je ne doutte pas que vous n’ayés êté faché de ce que j’ay laissé passer (...)


Lettre 2 : Jacob Bayle à Jean Bayle (Lettres 1 - 65)

Bayle16620617*02
[A Puylaurens, le 17 juin 1662] Monsieur mon très-honoré père, Je n’ignore pas la dépanse que je fais, mais vous n’ignorés pas aussi (...)


Lettre 3 : Jacob Bayle à Jean Bayle (Lettres 1 - 65)

Bayle16620825*03
A Puylaurens ce 25 aoust 1662 Monsieur mon tres honnoré pere, Je suis bien aise d’avoir trouvé cette commodité* que (...)


Lettre 4 : Jacob Bayle à Pierre Bayle (Lettres 1 - 65)

Bayle16630305*04
[A Puylaurens, le 5 mars 1663] [Manuscrit non retrouvé ; texte inconnu.]


Lettre 5 : Jacob Bayle à Jean Bayle (Lettres 1 - 65)

Bayle16650407*05
[A Puylaurens, le 7 avril 1665] Monsieur mon tres honnoré pere, Je vous eusse écrit sans doutte lors que le verrier [1] passa dernierem[en]t en (...)


Lettre 6 : Jacob Bayle à Jean Bayle (Lettres 1 - 65)

Bayle16660228*06
[A Puylaurens, le 28 février 1666] Monsieur mon très honoré père, Je viens d’être averti tout présentement par mons[ieu]r (...)


Lettre 7 : Jacob Bayle à Pierre Bayle (Lettres 1 - 65)

Bayle16670811*07
A Puyl[aurens] ce jeudy 11 aoüst 1667 Apres avoir été traitté magnifiquement à Vabre chés mon amy [1], on m’a regalé à mon retour par les (...)


Lettre 8 : Pierre Bayle à Jacob Bayle (Lettres 1 - 65)

Bayle16700415*08
[A Toulouse, le 15 avril 1670] Monsieur mon tres cher frere, L’affection ardante que j’ay pour votre personne et le desir dont je (...)


Lettre 9 : Pierre Bayle à Jean Bayle (Lettres 1 - 65)

Bayle16700611*09
[A Toulouse, le 11 juin 1670] Monsieur et tres honnoré pere [1], Si je n’eusse pas toujours conservé pour votre personne un respect le plus (...)


Lettre 10 : Pierre Bayle à Jacob Bayle (Lettres 1 - 65)

Bayle16701102*10
[A Genève, le 2 novembre 1670] Monsieur mon tres bon et tres honnoré frere, Enfin le temps est arrivé où nous n’aurons plus besoin (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60

Accueil du site| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | Statistiques | visites : 107436

Institut Cl. Logeon