Lettre 658 : Jean Jacobé de Frémont d’Ablancourt à Pierre Bayle

[La Haye, le] 12 n[ovem]bre [16]86 [1]
Vous voulez bien Monsieur, que je vous communicque un avis qu’on vient de me donner[.] On m’asseure que l’on imprime chez Ab[raham] Volfgang un livre intitulé Mr Perrot d’Ablancourt vengé ou Amelot de La Houssaye convaincu de ne pas parler françois, et d’expliquer mal le latin [2][.] Cette critique est une dis[s]ertation adressée à Mad e de La Haye Vantelay ambassadrice de France à Venise [3], à qui on prouve en raillant que La Houssaye n’a pas parlé francois dans son Homme de cour ni entendu le latin dans La Morale de Tacite [4][.] Pour le convaincre on • cite quantité d’endroits de son Balthazar Gracian, et outre l’analise qu’on fait des passages de Tacite où on • fait voir qu’il les a corrompus, mal traduits, et estropié ce qu’il raporte de M. d’Abl[ancourt,] on donne à costé de la version de La Houssaye une nouvelle version du mesme passage afin qu’il ne peusse pas dire qu’il est aisé de reprendre et dificile de faire mieux. On me mande* qu’il seroit à souhaiter que celuy qui a fait cette nouvelle / version eut traduit de mesme tout Tacite, vous en jugerez. Car je ne m’y connois pas assez bien pour en juger à fons. Au reste celuy qui venge M. d’Abl[ancourt] n’entreprend point sa defence, et pretend qu’il n’a pas besoin d’apologie, ce que j’en ay lu me rejouit assez, je vous l’envoyeray en feuille afin que vous en puissiez donner vostre jugem[ent] au public dans le mois de decembre prochain [5] s’il vous plait. Je vous parle de cela fort superficiellem[ent] plutost pour retenir place que pour vous instruire de la chose[.] Car n’y ayant pas plus de deux heures de lecture[,] je ne vous conseille pas de vous en rapporter à d’autres qu’à vous. J’espere aller bien tost à Amsterdam pour voir cela de plus pres, c’est de là que je vous ferais tenir ce que je vous promets. Je suis toujours sincerement et de tout mon couer [ sic] Monsieur vostre tres-humble et tres obeissant serviteur F[remont] d’Ablancou
rt
[le] 12 9 [16]
86 A Monsieur/ Monsieur Bayle le/ professeur/ A Roterdam •

Notes :

[1] La lettre est datée du « 12.9.86 » ; nous interprétons le « 9 » comme « novembre » – conformément aux habitudes de l’époque – car l’auteur y demande à Bayle d’insérer dans les NRL « dans le mois de décembre prochain » mention d’un ouvrage en voie d’impression dont on lui soumettra les épreuves ; Bayle indique d’ailleurs le mois de novembre au dos de la lettre (voir note critique f). L’ouvrage sera, en effet, annoncé avec des détails tirés d’une lecture attentive dans les NRL du mois de décembre 1686, cat. iii.

[2] L’ouvrage parut sous ce titre à Amsterdam chez Wolfgang en 1686, in-12°. Sur Frémont d’Ablancourt, voir Lettre 81, n.8.

[3] Louise de Montholon (?-1690), fille de Gui-François de Montholon (1601-1679), sieur du Vivier et d’Aubervilliers, avocat au Parlement, conseiller d’Etat, doyen des avocats, et de Marie Lanier (1598-1692) ; elle avait épousé en 1657 Denis de La Haye (1626-1722), seigneur de Ventelet (ou Ventelay), ambassadeur d’abord à La Porte et ensuite à Venise, conseiller d’Etat.

[4] Il s’agit de la traduction par Amelot de La Houssaye de Balthasar Gracián, L’Homme de cour (Paris 1684, 4°), et de La Morale de Tacite. I. De la flatterie (La Haye 1686, 12°). Ce dernier ouvrage avait fait l’objet d’un compte rendu dans le JS du 13 mai 1686, où l’abbé de La Roque soulignait les remarques critiques du traducteur à l’égard de Perrot d’Ablancourt, d’où la réaction de Frémont d’Ablancourt, qui prit la défense de son oncle. Sur les éditions et les traductions de Tacite, voir R. Zuber, Les Belles Infidèles ; B. Guion, Du Bon Usage de l’histoire. Histoire, morale et politique à l’age classique (Paris 2008) ; C. Volpilhac-Auger, Tacite en France de Montesquieu à Chateaubriand, SVEC, 313 (1993).

[5] Voir NRL, décembre 1686, cat. iii., où Bayle conclut : « Cette critique a été faite avec des yeux si perçans, qu’elle ne peut que servir beaucoup à ceux qui s’attachent à l’étude de Tacite. »

Accueil du site| Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | Statistiques | visites : 166497

Institut Cl. Logeon